Ce dimanche d’élections cantonales à Fribourg a quelque chose de paradoxal. Alors que la gauche sort renforcée de l’élection au Conseil d’Etat et peut, pour la première fois de son histoire, rêver à prendre la majorité au gouvernement, le Grand Conseil est resté solidement ancré à droite. Certes, ce sont les Vert·e·s qui marquent les esprits avec une hausse spectaculaire de sept sièges. Le parti double sa députation, passant de 6 à 13. Mais cette augmentation n’a pas provoqué un basculement. Au contraire, elle se fait essentiellement grâce à un déplacement d’électeurs au sein du bloc de gauche, aux dépens du Parti socialiste qui perd sept sièges, passant de 28 à 21.