Des grêlons de la taille d’une balle de ping-pong. La comparaison est faite est refaite dans les médias et sur les réseaux sociaux. Depuis le week-end dernier, ces gros grains de glace tombés pendant une averse de grêle mêlée à des vents pouvant atteindre la vitesse de 110 km/h et à de fortes précipitations, s’abattent sur les différentes régions du pays. A Fribourg, Berne et Lucerne, les dégâts sont immenses: près de 100 millions de francs, selon les assureurs.

Ainsi rien que  Grêle Suisse, la société qui assure les récoltes d'environ 30 000 exploitations, a annoncé ce mardi 22 juin avoir déjà récolté 2500 déclarations de sinistres, soit des pertes d'un montant de 18 millions de francs. Les cultures maraîchères ou fruitières et les plantations de tabac ont été particulièrement touchées dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Jura, Berne, Lucerne, Zoug et Zurich.

Le canton de Fribourg a été «traversé par deux orages» dimanche après-midi, déclare la police cantonale. La météo a été particulièrement défavorable pour les districts de la Gruyère, de la Glâne, de la Broye et du Lac. Inondations, arbres sur la chaussée ou personnes en difficultés: la police et les pompiers sont intervenus plus de 140 fois.

Entre vitres brisées, toitures et carrosseries endommagées, la compagnie d’assurances Axa s'attend à recevoir environ 4000 déclarations de sinistre. Pour estimer les dommages causés, une task force a été dépêchée et des drive-in vont être installés dans les villes de Thoune, Malters et Kriens, qui ont été particulièrement touchées.

11'000 éclairs à Zurich 

Plus de 46 000 impacts de foudre ont été enregistrés ce dimanche par Meteonews. Avec ses 11 000 éclairs, Zurich détient le record du classement. Dans le 12h30 de la RTS, le météorologue Christophe Salamin avait souligné l’émission d’une alerte de degré 4 sur 4 par MétéoSuisse.

«Après une semaine chaude avec des températures souvent supérieures à 30 °C, une déstabilisation de la masse d’air accompagnée d’un refroidissement a permis à de nombreux orages de se développer dimanche», écrit le météorologue Dean Gill sur le blog de MétéoSuisse.

Une supercellule – un type d’orage – s’est développée dans l’Ouest «à partir de la région de Lyon, détaille-t-il Après avoir touché la Riviera, elle s’est renforcée et a atteint son intensité maximale entre la région de Gruyères et la vallée de l’Aar. Elle a ensuite continué son chemin, en faiblissant progressivement, passant par le nord de Lucerne, la région de Zurich et le lac de Constance. Elle a traversé le pays en 5 heures de 13h30 à 18h30.»

Le lendemain, lundi 21 juin, la Chaux-de-Fonds est devenue à son tour la cible d’une déferlante de grêle dans l’après-midi. Selon les assureurs, la grêle aurait abîmé plus de 7000 véhicules. 

Un phénomène, de moindre ampleur, a également eu lieu à Yverdon-les-Bains.

De très grosses quantités de pluie se sont aussi déversées sur le canton de Berne. A Brienz, des rafales de vents ont atteint les 86 km/h et de grêlons sont tombés sur Adelboden. Dans la région d’Interlaken, la centrale de secours a ainsi reçu plus de 80 appels pour signaler l’inondation de caves.

La compagnie d'assurance La Mobilière comptabilise ce mardi matin plus de 2500 signalements concernant essentiellement des dommages aux véhicules, dont les deux tiers proviennent de Suisses romande. Un montant estimé à plus de 5,5 millions de francs.

Allianz Suisse prévoit quant à elle 7000 à 8000 sinistres pour un montant d'environ 20 millions de francs. La société AXA, de son côté évalue les dommages de ces quatre derniers jours à 56 millions de francs. 

La Suisse centrale touchée aussi

Selon Roger Perret de Meteonews, interrogé par le Tages Anzeiger, les orages de ce lundi ont commencé en fin d’après-midi dans le Jura et se sont déplacés vers Berne et la Suisse centrale. «A Lucerne, nous avons mesuré des rafales d’une vitesse de 96 kilomètres par heure», précise-t-il. La tempête a été particulièrement violente en Suisse centrale.

La police cantonale ajoute par voie de communiqué que «Près de 300 pompiers étaient en service dans le canton de Lucerne lundi soir» et que la centrale d’intervention de la police lucernoise a reçu 115 appels en une heure et demie pour indiquer des incidents ou dégâts dus à cette tempête, comme des arbres tombés ou des routes impraticables.

Les inondations et grêlons ont également perturbé le trafic ferroviaire. Les gares de différentes villes ont souffert de ce dégât des eaux. Parmi celles-ci, la gare de Lucerne et de Zoug. Le Tages Anzeiger indique que la ligne Zoug-Arth-Goldau a été contrainte de fermer après qu’un mât de chantier soit tombé sur la ligne aérienne.

Prudence de mise

Le blogueur de MétéoSuisse Dean Gill annonce que les jours à venir seront encore orageux. Selon Roger Perret encore, d’autres orages feront leur apparition dans la nuit de mardi à mercredi 23 juin. Mais ils devraient être moins violents, car l’activité électrique dans le ciel est plus faible avec seulement «16 700 éclairs enregistrés».