C’est une épopée superbe, comme on aime les raconter. Elle nous renvoie en 1979, à Bienne. En ce début d’année, quatre gymnasiennes décident d’un acte fort: elles vont boycotter les trois semaines de cours estival d’économie ménagère, qui tendent – selon elles – à renforcer l’oppression de la femme en la confinant dans son rôle de mère au foyer. Très vite, elles seront suivies par un mouvement qui va prendre une ampleur sans précédent.