Le travail devrait reprendre mercredi 13 janvier, après 11 jours de mobilisation. C’est du moins ce que prévoit le protocole d’accord signé aujourd’hui par les employés en grève – représentés par le Syndicat des services publics (SSP) – et la direction de Swissport, a fait savoir cet après-midi le Département genevois de la solidarité et de l’emploi dans un communiqué.

Cette fois, les discussions menées sous la houlette du ministre de l’Emploi radical François Longchamp, également président de l’Aéroport international de Genève et président du Conseil d’Etat, ont abouti, contrairement à la première tentative de médiation, qui avait échoué jeudi dernier après 13 heures de débat.

Le protocole d’accord étoffe la convention collective de travail (CCT) déjà signée ente le syndicat Push et Swissport, en prévoyant une augmentation des salaires mensuels de 40 francs, une prime mensuelle de 100 francs pour port de charge, une hausse de la compensation pour les horaires de travail irréguliers (qui passe de 2,75 à 3,10 francs), et le versement de 100% du salaire dès le premier jour de maladie sur présentation immédiate d’un certificat médical.