C’était le 2 septembre, un vendredi aux alentours de midi. En pleine crise de liquidités, les dirigeants du groupe énergétique Axpo appellent la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à la rescousse, laquelle annonce peu après mettre à disposition un crédit d’urgence de 4 milliards. Trois semaines plus tard, Thomas Sieber tente d’apaiser les esprits: «Nous n’avons pas encore touché le moindre franc et nous allons tout mettre en œuvre pour nous en sortir avec nos propres moyens», déclare le président du Conseil d’administration dans une interview aux journaux du groupe CH-Media.