Plus de 500 femmes qui dansent sous la pluie: c’est l’image qui restera de ce Grütli des femmes, une fête que la Société suisse d’utilité publique (SSUP) et l’association faîtière des organisations féminines Alliance F ont voulu beaucoup plus participative qu’à l’ordinaire. En ce 1er Août, les femmes ont investi ce bastion qui était jusqu’ici l’apanage des hommes politiques et des militaires. Et elles ont préféré conclure la fête par une folle sarabande plutôt que par un hymne national repris très timidement.