La guerre de Vladimir Poutine provoque d’importants remous au sein de la Genève internationale. Les organisations internationales qui y sont installées prennent tour à tour des mesures pour sanctionner Moscou. Un raz-de-marée. Jeudi, le Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail a adopté une résolution sans concession: «L’agression contre l’Ukraine que continue de mener la Fédération de Russie […] est clairement incompatible avec les buts et objectifs de l’OIT et avec les principes régissant sa composition.» Le texte exhorte le Kremlin à mettre fin immédiatement à la guerre et à retirer ses troupes.