La tomate régionale est devenue chère? Nous n’avons pas encore tout vu. L’augmentation du prix des légumes, déjà sensible pour passablement de consommateurs, devrait encore continuer. Car la guerre en Ukraine affecte bel et bien la production locale, aussi perplexe que celui puisse nous laisser. Et certains maraîchers tremblent pour le futur proche: «Si les tarifs de l’énergie qu’on nous annonce pour l’hiver prochain se confirment, certains auront du souci pour continuer leur activité», résume Alexandre Cudet, président de l’Union maraîchère de Genève et maraîcher à Troinex, avec des cultures sous serres comme de plein champ.