Le dossier ouzbek se complique encore pour le Ministère public de la Confédération (MPC). La fille de feu l’ancien président Islam Karimov, actuellement détenue dans une prison près de Tachkent, a réussi à faire geler une décision qui confisque quelque 550 millions de francs bloqués en Suisse, dont notamment 350 millions sur les comptes de la société Takilant. Gulnara Karimova, ancienne ambassadrice auprès de l’ONU à Genève, affirme être l’ayant droit économique de ces fonds et surtout détenir les procurations nécessaires pour s’opposer à la mesure prononcée par le parquet fédéral.