La libre circulation des personnes est-elle nécessaire à l’économie suisse? Alors que la Commission européenne hausse le ton face à l’immobilisme du Conseil fédéral, Guy Parmelin a passé une demi-année à la direction du Département fédéral de l’économie. Rencontré samedi à l’occasion de l’assemblée des délégués de l’UDC à Orbe (VD), il évoque le dossier européen alors que son parti souhaite limiter les interactions avec Bruxelles à leur strict minimum. L’opportunité également d’effectuer un premier bilan général, notamment sur ses relations avec le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).