Le ministre de la Défense Guy Parmelin va lancer au printemps des études préparatoires en vue d’un éventuel achat d’avions de combat. Un crédit d’étude devrait être soumis au parlement en 2017, annonce le Conseil fédéral mercredi. Guy Parmelin instituera un groupe d’experts composé de représentants des différents domaines concernés. D’ici à janvier 2017, ils répondront dans un rapport aux questions de fond concernant les besoins, la procédure et les aspects industriels.

Ils aborderont également l’avenir des avions F/A-18 et F-5 actuellement en service. Le groupe d’experts est dirigé par le chef de l’Etat-major de l’armée Claude Meier et supervisé par le chef de l’Armée André Blattmann et le chef de l’armement Martin Sonderegger.

Le Département de la défense (DDPS) mettra également sur pied un groupe d’accompagnement. Il réunira un membre de chaque parti représenté au Conseil fédéral ainsi que des représentants du DDPS, d’autres départements, de l’industrie et de la Société suisse des officiers. Cette équipe suivra les travaux du groupe d’experts, discutera des aspects fondamentaux de l’acquisition et échangera ses vues avec celles du groupe d’experts. Il n’aura toutefois ni à approuver, ni à rejeter le rapport du groupe d’experts.

Livraison prévue en 2025

La demande du crédit pour les études de projets, les essais et les préparatifs d’achat qui devrait être soumise au parlement l’an prochain constitue le lancement officiel du projet d’acquisition d’un nouvel avion de combat. Selon la planification actuelle, le choix du type d’appareil tombera en 2020, le crédit d’acquisition sera soumis au parlement en 2022 et la livraison des nouveaux avions débutera en 2025.

L’ancien ministre de la Défense UDC Ueli Maurer avait proposé d’acquérir 22 avions du type Gripen E en remplacement de la flotte des Tiger. Mais en mai 2014, le peuple a mis son veto par 53,4% des voix à cet achat devisé à 3,1 milliards de francs.