On le savait déjà depuis un certain temps: Guy Parmelin et Ignazio Cassis rencontreront Joe Biden mardi prochain à Genève. Le DFAE annonce désormais également une rencontre avec le président russe, Vladimir Poutine.

Au lendemain des discussions avec le président américain (accompagné de son secrétaire d’État aux affaires étrangères, Antony Blinken, et du conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan), «la même délégation suisse», dixit le DFAE, rencontrera la partie russe.

Guy Parmelin, Ignazio Cassis et les secrétaires d’État Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch et Livia Leu seront donc présents, munis de quelques traducteurs – vraisemblablement différents quant à eux. De l'autre côté de la table, l’administration suisse indique que le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, sera également de la partie.

«Les contacts étroits» entre la Suisse et la Russie

Au menu des discussions, indique le DFAE: «La sécurité en Europe», «l’objectif de renforcer la coopération au niveau multilatéral dans le cadre du Conseil de l’Europe et de l’OSCE», ou encore «les échanges commerciaux». Les «contacts étroits noués dans le cadre des mandats de puissance protectrice que la Suisse exerce pour la Russie et la Géorgie», soulignés comme étant «particulièrement importants», devraient aussi être évoqués. Nulle trace des droits de l’homme dans la liste communiquée ce jour.

Lire également: La police et l’armée mobilisent 3500 personnes pour relever le défi du sommet Biden-Poutine

«Comme les Etats-Unis», souligne le DFAE, la Russie fait partie des pays prioritaires de la politique étrangère suisse». Le département salue «de bonnes et intensives relations dans de nombreux domaines» avec ce pays et rappelle les fondements de sa politique étrangère avec Moscou: «Cultiver un dialogue constructif et critique avec la Russie afin de renforcer encore nos relations». La rencontre aura lieu mercredi, à une heure non encore déterminée.