Les remontées mécaniques de Charmey (FR) reçoivent une bouffée d’oxygène. Les citoyens de la commune ont accepté lundi soir d’accorder à la société exploitante une aide de 250 000 francs.

Les citoyens, réunis en assemblée extraordinaire, ont dit oui à l’inscription au budget de la commune d’un montant de 250 000 francs, conformément à une annonce intervenue le 10 décembre lors de la divulgation d’un plan à l’échelon du district de la Gruyère pour réorienter les remontées mécaniques, en difficulté de longue date.

Lire aussi: La neige tardive, coup dur pour les stations de moyenne montagne

Il reste à trouver des fonds privés

L’aide a été acceptée par 267 voix contre 30 et 29 abstentions. La commune jugeait la somme supportable, compte tenu des efforts de coordination mis en œuvre sur le plan régional il y a un mois. Il s’agit désormais de trouver des fonds privés pour parvenir à sauver la société Télécabine Charmey-les-Dents-Vertes en Gruyères.

Pour mémoire, les citoyens de Val-de-Charmey, une commune qui compte quelque 2500 habitants, avaient rejeté le 19 novembre dernier une hausse d’impôts, devant servir en partie à la survie des remontées mécaniques. A l’époque, la démarche visait à maintenir une aide portant sur un montant de 600 000 francs.

Lire à ce propos: Charmey prête à tourner le dos au ski