Hannibal Kadhafi ne se satisfait pas de la décision du Tribunal de première instance de Genève à l’égard de la «Tribune de Genève». Le fils du dirigeant libyen souhaite poursuivre sa procédure contre la Suisse et amener l’affaire devant un tribunal international, selon le site web d’«Al-Jazeera».

Un porte-parole du gouvernement libyen, cité par l’AFP, a lui aussi appelé la Confédération à accepter le recours à un arbitrage international pour «régler le dossier de l’interpellation musclée de Hannibal» en été 2008. «La Libye ne veut pas de vengeance et ne se sent pas humiliée. Elle veut seulement que justice soit faite», a précisé le porte-parole, Mohamed Baayaou.

L’instauration de ce tribunal était prévue par l’accord conclu en août 2009 par le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz avec la Libye. La Suisse a néanmoins décidé d’y renoncer suite au déplacement par Tripoli dans un lieu inconnu des deux hommes d’affaires helvétiques retenus sur place.

Selon M. Baayaou, qui est également président de l’Institut national de la presse libyenne, le jugement rendu lundi à Genève représente déjà «une victoire de la justice genevoise qui l’a emporté sur les intérêts et les complots» politiques. Et d’ajouter que la Suisse a «tourné l’une des pages noires» de son conflit avec Tripoli.

Mardi, le journal «Al-Schams» s’est lui aussi réjoui d’un verdict considéré comme une «victoire de la justice, victoire pour nous et victoire pour l’humanité». Ce média est considéré comme le porte-voix du colonel Kadhafi.

Le ministère lybien des affaires étrangères a de son côté publié des extraits de la décision du tribunal genevois. Il précise sur son site internet que le verdict fait suite au bafouage par la «Tribune de Genève» de la sphère privée du «Captain Hannibal».

Dans son jugement, le tribunal a donné raison à Hannibal Kadhafi. Il a estimé que la «Tribune de Genève» n’avait pas à publier les photos d’identité judiciaire du fils du leader libyen. La responsabilité de l’Etat de Genève a aussi été reconnue.

Le juge a condamné le quotidien à publier le jugement. Ce dernier devra aussi paraître sur le sites internet de la «Tribune de Genève» et de l’Etat de Genève. Les trois quarts des frais de publication seront assumés par l’Etat de Genève et le reste sera à la charge du journal.

Le tribunal ont en revanche refusé d’accorder une indemnité de 100’000 francs à Hannibal Kadhafi. Le fils du dirigeant libyen avait réclamé cette somme avant d’abandonner ses prétentions au dernier moment.