«La notion selon laquelle on observe un afflux de demandeurs d’asile dans les pays les plus riches est un mythe», a affirmé le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. «Malgré ce que prétendent certains populistes, nos statistiques montrent que les chiffres sont restés stables», a-t-il ajouté en présentant le rapport annuel du HCR.

Par rapport à 2008, le nombre des demandeurs d’asile dans 44 pays industrialisés est resté inchangé avec 377 200 requêtes, un niveau très inférieur au record de 620 000 demandes enregistrées en 2001. Néanmoins le rapport du HCR fait état de disparités régionales importantes.

Baisse en Suisse, au 13e rang

Le nombre des demandes d’asile a augmenté dans 19 pays, alors que 25 autres ont enregistré une baisse. Les 27 pays de l’Union européenne ont enregistré une hausse de 3%, soit 246 200 demandes en 2009, augmentation plus sensible (+ 15%) parmi les nouveaux membres d’Europe centrale.

Les pays nordiques ont connu une hausse de 13% avec 51 100 nouvelles demandes d’asile. A l’inverse, le nombre de demandes dans le sud de l’Europe a diminué de 33% à près de 50 000 demandes, sous l’impulsion de baisses importantes en Italie (-42%), en Turquie (-40%) et en Grèce (-20%).

Selon le HCR, la Suisse arrive au 13e rang avec une baisse de 13% des demandes, de 16 610 en 2008 à 14 490 en 2009. Pour des raisons méthodologiques, ces chiffres diffèrent légèrement de ceux de l’Office fédéral des migrations (ODM), qui a fait état en 2009 de 16 005 demandes, en baisse de 3,5%.

Par habitant, la Suisse a été entre 2005 et 2009, selon le HCR, le quatrième pays accueillant le plus de demandeurs d’asile derrière le Luxembourg, la Belgique et la Grèce, devant l’Autriche et la Norvège.

Afghans et Irakiens

L’an dernier, les Afghans ont été les plus nombreux à demander l’asile avec 26 800 requêtes, soit une augmentation de 45% par rapport à 2008. Les Irakiens arrivent au deuxième rang avec 24 000 demandes, en baisse de 40%, alors que les Somaliens se placent en troisième position avec 22 600 demandes (+3%).

Parmi les principaux pays d’origine se trouvent également la Russie (20 400), la Chine (20 100), la Serbie (18 600, surtout du Kosovo) et le Nigéria (13 300); puis l’Iran (11 500), le Pakistan (11 200), la Géorgie (11 000) et l’Erythrée (10 200).

Les Etats-Unis demeurent le pays le plus sollicité par les requérants d’asile pour la quatrième année consécutive, avec 13% de l’ensemble des demandes, soit environ 49 000 requêtes, soumises en majorité par des Chinois.

Le second pays de destination a été la France, un pays ayant reçu 42 000 demandes d’asile en 2009, en hausse de 19% par rapport à 2008, du fait de l’augmentation des demandes déposées par des citoyens du Kosovo. Le Canada arrive en troisième position avec 33 000 demandes d’asile, en baisse de 10%.

On trouve ensuite le Royaume-Uni, avec une baisse des demandes d’asile à 29 800. Les demandes d’asile en Allemagne ont augmenté de 25% avec 27 600 demandes déposées en 2009. Suivent la Suède, l’Italie, la Norvège, la Belgique et la Grèce parmi les dix premiers pays de destination.