Le syndicat Syna a annoncé jeudi qu’il exigera une augmentation des salaires réels de 2% en moyenne pour 2013 et de 100 francs au moins pour les plus bas. De leur côté, les revendications salariales du syndicat du service public transfair oscillent entre 1% et 2,5%.

Les prévisions de croissance ont sensiblement été corrigées à la hausse en début d’été, a rappelé jeudi l’association syndicale faîtière Travail.Suisse devant les médias, à Berne.

En outre, la récession annoncée pour 2012 n’a pas eu lieu et la situation de la majorité des entreprises suisses est bonne, voire très bonne, elles peuvent donc se permettre d’accorder une substantielle hausse de salaire.

Seules exceptions au tableau: l’industrie des machines et le secteur touristique, qui souffrent du franc fort. «L’environnement dans lequel les négociations annuelles ont commencé n’est donc pas favorable», note en conséquence le syndicat Hotel&Gastro Union.