On a beaucoup parlé, ces quatre dernières années, de la fracture entre Littoral et Montagnes. Du dossier hospitalier au transfert de pianos du Conservatoire de La Chaux-de-Fonds à Neuchâtel, la division a pris une ampleur jamais vue. Privés de représentant au Conseil d’Etat depuis 2005, les habitants des Montagnes ont souvent exprimé le sentiment d’être délaissés. Du coup, les partis ont fait le maximum pour inscrire des représentants du Locle ou de La Chaux-de-Fonds sur leurs listes.

Conscients qu’ils avaient un bon coup à jouer, les candidats libéraux-radicaux (PLR) Philippe Gnaegi et Frédéric Hainard ont rédigé un livre* sur le sujet. «Le directeur de lycée du Littoral» et «le procureur des Montagnes» soulignent le besoin de «ressouder un canton aujourd’hui écartelé, gravement déchiré, durablement affaibli par ses querelles internes».

Les auteurs de l’ouvrage livrent quelques constats pertinents. Mais ils restent évasifs concernant les recettes à apporter pour sortir du clivage. Qu’il s’agisse de finances, d’hôpitaux ou de sécurité, ils soulignent la nécessité de «lister les problèmes sans tabou» et de «travailler ensemble».

Pas sûr que ces belles paroles permettent au Val-de-Travers et aux Montagnes de retrouver confiance en l’avenir. Frédéric Hainard reconnaît les limites de l’exercice. Mais selon lui, il n’est pas vain.

Le libéral-radical espère que cela incitera les Neuchâtelois à voter pour les candidats du Haut, et pour lui en particulier. «Le Conseil d’Etat a besoin d’un représentant des Montagnes. Il apportera sa sensibilité. Cela ne va pas tout changer. Inciter les autres membres du collège à s’interroger sur les options prises constituerait déjà une avancée.»

Philippe Gnaegi confirme: «Les gens du Bas connaissent mal les réalités du Haut. Vu de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds est lointaine.» Ce constat l’incite à plaider pour une mobilité accrue. «On est fou dans ce canton. On fait toute une histoire pour se déplacer 15 ou 20 minutes.» C’est bien là le problème.

*«Regards croisés Haut-Bas», Philippe Gnaegi, Frédéric Hainard, Editions Haut-Bas, mars 2009.