santé

Les hôpitaux publics de Bâle-Ville et Bâle-Campagne ne fusionneront pas

Les citoyens de Bâle-Ville vont refuser la réunion des deux instances, qui aurait été inédite en Suisse, et qui était motivée par un souci de rationalisation des moyens

Il n'y aura pas de fusion des hôpitaux publics de Bâle-Ville et Bâle-Campagne. Sur la base des votes par correspondance, Bâle-Ville s'achemine vers un refus du projet. Les deux cantons doivent dire oui pour que la fusion soit réalisée.

Sur la base des votes par correspondance, Bâle-Ville rejette la fusion des établissements hospitaliers publics des deux Bâle par 55% des voix. Le canton accepte par contre par 66% des votants un renforcement de la collaboration hospitalière avec Bâle-Campagne.

Notre présentation de l'enjeu: A Bâle, deux cantons, un hôpital

Cela aurait été une première en Suisse

Si le projet de fusion avait été accepté, cela aurait constitué une première en Suisse. Il était prévu de créer «l'Hôpital universitaire du Nord-Ouest SA». Il aurait regroupé l'Hôpital universitaire de Bâle-Ville (USB) et l'Hôpital cantonal de Bâle-Campagne (KSBL), ce dernier comptant quatre hôpitaux à Liestal, Bottmingen, Laufon et Binningen.

Publicité