Les autorités italiennes ont annoncé la mise en place de mesures extraordinaires pour soigner les patients potentiellement infectés par le SARS-CoV-2. En Lombardie, 10% des cas sont des médecins et infirmiers. Pour assurer la prise en charge des malades, le gouvernement régional a alors dépêché les médecins à la retraite en renfort et a demandé que la remise des diplômes aux étudiants en soins infirmiers soit avancée d’un mois.

A ce sujet: Les hôpitaux lombards au bord de la rupture