Depuis le début de la crise du Covid-19, Hugo Fasel se mobilise pour que les plus démunis ne soient pas les grands oubliés de la catastrophe. Le bouillonnant directeur de Caritas Suisse a ainsi écrit au parlement et au Conseil fédéral pour qu’ils prennent en compte la situation des plus vulnérables. L’ancien conseiller national chrétien-social a ainsi proposé qu’un paiement direct et unique de 1000 francs soit versé au million de personnes vivant dans la précarité en Suisse. Les Chambres fédérales ont refusé cette proposition durant la session extraordinaire qui s’est terminée mercredi. Ce qui le fâche. Mais Cédric Wermuth (PS/AG) et Marina Carobbio (PS/TI) ont tous deux déposé une motion pour relancer cette idée au Conseil national et au Conseil des Etats.

L’ex-syndicaliste ne baisse jamais les bras. Il est partout. Sur le terrain. En contact avec les politiciens. Et pourtant, Hugo Fasel est à quelques mois de la retraite. D’ici à la fin de l’année, il quittera Caritas, mais le Fribourgeois restera l’homme engagé qu’il est depuis toujours. Un homme qui veut rester optimiste malgré la situation actuelle, et qui croit plus que jamais au partage et à la solidarité.