«Ces discussions se déroulent dans une période extrêmement difficile durant laquelle une pandémie a toujours cours. Il serait désastreux de laisser une nouvelle crise prendre le dessus.» C’est ainsi qu’Ignazio Cassis a ouvert la conférence de presse qu’il a donnée à l’Hôtel Intercontinental de Genève, à la suite de ses rencontres avec Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, et Antony Blinken, le secrétaire d’Etat américain.