Leurs bagages posées devant l’Hôtel Terminus, à la rue des Alpes tout près de la gare Cornavin, Tomas et Pavel sont un peu hagards. Ces deux travailleurs Tchèques venus à Genève pour monter le stand du constructeur Skoda dans le cadre du salon de l’automobile viennent de passer une sale nuit. «Il y a eu tout à coup des cris et beaucoup de fumée, on nous a demandé de sortir sans même nous habiller» raconte Tomas. Il est environ 3 heures et le feu a pris au second étage dans un local technique. Très vite, un fort dégagement de fumée envahit l’immeuble de cinq étages. Les 60 chambres sont vidées de leurs 90 occupants qui se retrouvent dehors. Certains ont été évacués par l’extérieur, grâce à deux longues échelles ainsi qu’un bras élévateur, d’autres ont emprunté la cage d’escalier. Les pompiers rapidement alertés sont venus en force: 30 personnels du Service d’Incendie et de Secours (SIS), 15 pompiers volontaires et 10 du SSA (aéroport). Pas moins de 18 véhicules sont dépêchés sur place. Le sinistre sera totalement maîtrisé à 6h45.

Cause probablement accidentelle

Aucun blessé grave n’est heureusement à déplorer. Vingt-deux personnes ayant inhalé de la fumée ont reçu des soins sous des tentes sanitaires tandis que 3 ont été acheminées vers les HUG. A noter qu’un pompier a eu un doigt cassé. Huit heures après l’incendie, trois véhicules de pompiers se trouvaient encore sur place. «Il faut encore opérer une surveillance accrue, explique le capitaine Michel Bernard des SIS, car une braise et un courant d’air suffisent pour que le feu reparte. Les feux qui se propagent ainsi sous les doublages de toit sont des pièges» Au Terminus, on s’affairait ce midi pour reloger les occupants dans les hôtels alentour. Une représentante de la famille Cottier, propriétaire de l’immeuble et exploitant l’hôtel 3 étoiles confie: «Il s’agit avant tout pour nous de prendre soin de notre clientèle, on verra ensuite ce qui passera» La police scientifique est sur place pour tenter de comprendre les causes du sinistre. «C’est probablement accidentel, on pense un court-circuit» indique une source. A noter que la circulation dans le quartier a été fortement perturbée en début de matinée puis tout est rentré dans l’ordre vers 8h.