Après les entreprises, les personnes physiques bénéficieront à leur tour d’une baisse des impôts dans le canton de Neuchâtel. Le Grand Conseil a adopté ce matin, par 102 voix contre 2 (2 voix provenant des rangs de SolidaritéS) cette réforme de la fiscalité qui profitera surtout aux familles.

La gauche et la droite neuchâteloises avaient longuement négocié un consensus. «Cette réforme est l’une des plus importantes en matière fiscale que le canton ait connue, a déclaré le conseiller d’Etat, Jean Studer. Les autorités ont tenu leurs promesses sur une question qui préoccupe beaucoup nos concitoyens.»

La réforme entrera en vigueur en 2013 avec un échelonnement des mesures jusqu’en 2018. La modification du projet de loi sur les contributions directes prévoit par exemple une déduction intégrale des frais de garde et un rabais d’impôt forfaitaire par enfant. L’objectif de cette réforme est de freiner l’exode de la classe moyenne vers d’autres cantons.