Les habitants de la commune d’Ormont-Dessus se sont réveillés lundi matin en apprenant une triste nouvelle. Le célèbre restaurant Botta – conçu par l’architecte du même nom Mario – qui fait saliver les touristes du Glacier 3000 est la proie des flammes depuis de nombreuses heures. Les installations vont rester fermées au moins jusqu’à la fin de la journée et la police cantonale recommande de ne pas s’approcher du site «pour des raisons de sécurité».

Situation pas encore maîtrisée

Contactée par Le Temps aux alentours de 17h30, la police cantonale nous a indiqué que le feu n’était toujours pas complètement éteint. «L’installation fume encore un peu. Les services du feu ont fait acheminer des projecteurs jusqu’au lieu de l’incendie pour se préparer à la tombée de la nuit. Ça ne veut pas dire que le brasier ne sera pas maîtrisé d’ici-là mais ils se préparent à toute éventualité», confie Julien Allard, répondant presse de la police cantonale vaudoise qui nous précise encore que les causes du sinistre ne sont pas connues pour le moment.

Bernhard Tschannen, CEO de Glacier 3000 va faire partie de l’équipe de garde au sommet de la station. «Nous pouvons désormais acheminer de l’eau avec le téléphérique ce qui est une bonne chose. Ce soir, nous ne voulons pas prendre de risques et nous allons donc rester sur le site pour poursuivre l’extinction du feu et pour ne pas qu’il reprenne.» Face à la situation actuelle, le domaine restera fermé toute la journée de mardi. Ensuite? «On va analyser la situation jour après jour», promet le principal intéressé.

Le récit de l’après-midi

Plus tôt dans la journée, à 15h, les pompiers avaient réussi à maîtriser une bonne partie du sinistre mais le feu persistait toujours dans certains endroits plus difficiles à atteindre. «Les deux étages du restaurant ont pu être en grande partie éteints. Malheureusement l’incendie est toujours en cours dans la salle technique des ascenseurs», témoignait Bernhard Tschannen. La bonne nouvelle qui semble se confirmer au fil des heures est que le téléphérique ne serait que peu endommagé. «C’est trop tôt pour dire que tout va bien mais les premiers retours que nous avons sont positifs», estime-t-il. Deux ingénieurs sont actuellement sur le site pour évaluer la stabilité de la structure du bâtiment qui se trouve sur une crête rocheuse.

Selon nos informations, tous les moyens ont été mis en œuvre pour que le sinistre soit maîtrisé d’ici à la fin de la journée afin d’éviter les complexités nocturnes. «Ce que je peux simplement vous dire c’est que nous souhaitons faire au plus vite», assure Julien Allard, répondant presse de la police cantonale vaudoise. Ce dernier indique encore que 30 pompiers sont actuellement sur le site après avoir été acheminés au moyen d’un hélicoptère de la Rega. Trois autres engins similaires de la compagnie Air-Glaciers participent actuellement à l’intervention en piochant l’eau du lac Retaud puis en l’injectant à travers les vitres ouvertes du restaurant Botta.

Les autorités ont annoncé lundi matin que le Ministère public a été informé et que la procureure de service a ouvert une instruction pénale dans le but d’en savoir plus sur «les causes exactes de l’incendie». Plus tard dans l’après-midi, un appel à témoins a été lancé par la police cantonale vaudoise qui indique dans un communiqué que le Centre de traitement des alarmes a été interpellé «peu après 4h30» dans la nuit de dimanche à lundi et que, a priori, aucune personne de l’exploitation ne se trouvait sur le site au moment des faits et par conséquent, qu’aucun blessé n’est à déplorer.

Craintes pour la saison de ski

Cet incendie intervient au pire moment, à quelques semaines de l’ouverture du domaine skiable. «Je n’ai pas beaucoup plus d’informations que vous et je ne sais pas qu’elles vont être les conséquences. Mais il est évident que le Glacier 3000 va devoir s’adapter en vue de la saison d’hiver, qui demeure pour le moment incertaine», précise Sergei Aschwanden, directeur général de l’Office du tourisme de la Porte des Alpes.