Les élections fédérales de ce week-end ne marquent pas la fin d’un processus démocratique, mais bien l’ouverture d’une nouvelle épopée de démocratie directe qui s’annonce riche et chargée. Durant la 51e législature, le peuple pourrait en effet être consulté sur une quarantaine de projets législatifs et constitutionnels.