A la veille du débat parlementaire sur les accords bilatéraux, le Conseil d'Etat tessinois demande que l'on tienne compte de la situation spéciale du Tessin. Voisin de la riche Lombardie, il devra faire face à un contrecoup important. Le gouvernement in corpore a présenté jeudi le rapport d'un groupe de travail chargé d'étudier les retombées des accords sur le Tessin. Après le débat, le Conseil d'Etat sollicitera une entrevue avec le Conseil fédéral. Le Tessin craint surtout une invasion de poids lourds de 40 tonnes dès l'an 2000. En ce qui concerne la libre circulation des personnes, le Tessin préconise des contrats collectifs de travail obligatoires.

ATS