Constat pessimiste de la part de Philippe Vignon, le directeur général de Genève Tourisme. Dans une interview accordée à la Tribune de Genève, il s’attend à ce que les visiteurs désertent Genève, où, dit-il, «les touristes sont particulièrement visés par les petits délinquants».

«Depuis ces deux dernières années, nous avons des retours concrets de clients qui se plaignent directement auprès de tour-opérateurs au Moyen-Orient, en Chine, en Inde et même au Brésil. Or, ce sont les marchés les plus porteurs et sur lesquels nous investissons.»

Genève Tourisme s’attend notamment à perdre entre 10 000 et 15 000 touristes chinois cette année.