Les installations de Crans Montana fermées pour une durée indéterminée

Les remontées mécaniques de Crans Montana ont fermé hier en fin d’après-midi. La commune et la société exploitante n’ont pas réussi à s’accorder sur une redevance annuelle

Les remontées mécaniques de Crans-Montana (VS) ont fermé pour une durée indéterminée mardi en fin d'après-midi. En cause, la société exploitante et la commune de Crans-Montana ne sont pas parvenues à un accord sur une redevance annuelle.

Les négociations entre la commune et la société de remontées mécaniques Crans-Montana Aminona (CMA) SA n'ayant pas abouti, les installations de Crans-Montana ont fermé pour une durée indéterminée dès la fin de service mardi, écrit Philippe Magistretti, président de CMA SA, dans une lettre ouverte à la population que l'ats s'est procurée à la suite de divers articles de médias.

En tant que "locomotive de l'économie locale", l'entreprise fournit des prestations de l'ordre de plus de deux millions de francs par année. En septembre 2017, elle a demandé une contribution des communes pour couvrir une partie de ses prestations.

Une redevance annuelle de 800'000 francs a ainsi été "âprement" négociée. Si elle a été rapidement approuvée par les communes d'Icogne et de Lens, il manque le feu vert de la principale concernée. La municipalité de Crans-Montana a, selon le CMA, émis "des requêtes additionnelles incessantes" à l'accord. Le domaine skiable condamne cette attitude de la part de l'investisseur principal.

Lire aussi: L’homme qui transforme Crans-Montana

Décision regrettable

De son côté, les trois communes concernées ont fait part de leur "profond regret de la décision unilatérale et incompréhensible" de la société, écrivent-elles dans un communiqué commun.

Elles s'étonnent que cette décision survienne peu après la création d'un groupe de travail les réunissant et dont le but est de finaliser une convention d'actionnaires et de collaboration avec CMA SA et CPI Property Group (actionnaire majoritaire de CMA SA).

Pour les communes, il n'est pas rationnel de fermer le domaine. Cette décision nuit à l'image de la station et aux intérêts financiers de CMA SA qu'elles considèrent comme un acteur économique et touristique important de la région.

Les communes ont mis en place des liaisons de bus gratuites permettant aux vacanciers d'aller skier sur le domaine voisin d'Anzère. Le Caprices Festival (12-15 avril) est néanmoins maintenu et les télécabines entre Montana et Arnouva sont ouvertes jusqu'au 8 avril inclus.

Lire également: Le projet de télécabine à Aminona est à l’arrêt

Publicité