L’année se termine plutôt mal pour Simon Brandt. Après avoir renoncé à son fauteuil de député au Grand Conseil, perdu la course au Conseil administratif de la ville de Genève et quitté la direction du PLR, le voici condamné à une peine pécuniaire de 80 jours-amendes avec sursis pour violation du secret de fonction et débouté de ses prétentions à une indemnité de 1,1 million de francs au titre des grandes souffrances morales ou financières liées à ses déboires judiciaires. Révélées par Le Courrier, les deux ordonnances du Ministère public éclairent une fois encore un univers fait d’intrigues où plane l’ombre de Pierre Maudet.

Lire aussi: Pierre Maudet dans le rôle du grand marionnettiste