Dix-huit mois après l’abandon par le Conseil fédéral de l’accord-cadre avec l’UE, où en est la relation bilatérale? Selon la radio alémanique, le pilote du dossier, Ignazio Cassis, aurait informé le Conseil fédéral que Bruxelles serait prête à faire des concessions sur la question institutionnelle en relativisant le rôle de la Cour de justice européenne. Mais les divergences restent importantes. Ce mercredi 23 novembre à Genève, le Comité CH-UE organise un débat* pour faire le point. Interview de son président, Jean Russotto, avocat à Bruxelles.