Le ministre Jean-Claude Mermoud, qui vise un siège au Conseil des Etats, présente un profil très droitier, la partie gauche de sa cible étant atrophiée. C’est un positionnement UDC classique, qu’il s’agisse de politique économique et financière, de sécurité, d’ouverture vers l’étranger ou de politique des migrations. Les candidats UDC vaudois ne présentent que des variations marginales dans leur profil, lequel ne varie guère du profil UDC des autres cantons, selon Raphaël Leuenberger, responsable romand de Smartvote.