L’ancien conseiller national jurassien Jean-Claude Rennwald présente son idée pour résoudre le conflit jurassien. Il préconise l’intégration de Moutier (BE) dans le canton du Jura avant de jeter les bases d’un «Supercanton» de l’Arc jurassien.

En présentant lundi son livre intitulé «Le Supercanton de l’Arc jurassien, précédé de l’Enjeu de Moutier», Jean-Claude Rennwald souhaite en premier lieu susciter le débat. «Je n’ai pas la prétention de vouloir tout régler de A à Z», a ajouté l’ancien syndicaliste qui s’exprimait à Moutier (BE) un an après le refus du Jura bernois de s’engager en faveur d’un nouveau canton.

Ce canton de l’Arc jurassien comprendrait le Jura, le Jura bernois et Neuchâtel. Une solution définitive de la Question jurassienne n’est pas la seule motivation du socialiste. Ce projet permettrait aussi de mettre fin aux querelles entre le Haut et le Bas du canton de Neuchâtel.

Selon Jean-Claude Rennwald, il s’avère que Neuchâtel, le canton du Jura et le Jura bernois ont une forte culture politique commune. Une telle entité permettrait aussi de favoriser le dynamisme économique, social et culturel de cette région. Dans son ouvrage, l’auteur a rédigé un projet de constitution complète pour le «Supercanton» de l’Arc jurassien.

«Si Moutier devait dire non (à son rattachement au canton du Jura), cela n’enterrerait pas à moyen et long terme cette idée», a précisé Jean-Claude Rennwald. S’agissant de Bienne, il propose de doter la ville bilingue d’un statut politique, culturel et territorial spécial, intercantonal, voire fédéral.