Il aura eu la cloche alerte jusqu'à la fin. Pour sa dernière prestation au perchoir, le président sortant du Conseil national, l'UDC Max Binder, a profité à quatre reprises de secouer l'objet métallique pour rappeler à l'ordre le parterre de conseillers nationaux, décidément très dissipé au premier jour de la session d'hiver du parlement. Le Zurichois a passé lundi le relais au démocrate-chrétien genevois Jean-Philippe Maitre.

Le nouveau président a été élu avec le résultat honorable de 148 voix sur 167 bulletins valables. Le doyen de la Chambre du peuple, qui partage ce titre avec son compatriote libéral Jacques-Simon Eggly, ne s'est pas fait prier pour entamer son discours d'intronisation avec verve.

L'avocat genevois, âgé de 55 ans, a d'entrée rappelé ses origines jurassiennes. Il a ainsi fait remarquer qu'il était le premier enfant du pays à accéder à la fonction suprême de la Chambre du peuple depuis 1979, date de l'indépendance du canton. Par la suite, le démocrate-chrétien s'est fendu d'un réquisitoire en faveur de Genève, ville du bout du lac éloignée de Berne, mais ville confédérale tout de même. Le monde politique genevois et jurassien s'était d'ailleurs déplacé sous la Coupole pour rendre hommage au nouveau président. Après avoir remercié Max Binder, Jean-Philippe Maitre s'est empressé de dénoncer vertement la polarisation de la culture politique suisse et en a appelé à plus d'unité au sein du parlement.

Claude Janiak vice-président

En récoltant 150 voix sur 168, le socialiste bâlois Claude Janiak a été élu au poste de vice-président et sera ainsi, dans une année, le premier homosexuel affiché à présider le Conseil national. Finalement, la radicale argovienne Christine Egerszegi est devenue la seconde vice-présidente, avec 138 voix sur 169. Ceux qui la jugent trop à gauche ont préféré accorder leur suffrage au Nidwaldien Edi Engelberger, qui a recueilli 22 votes.

En ouverture de séance, une minute de silence a été observée en mémoire de l'ancien président du National, le libéral vaudois Jean-François Leuba, décédé cette année, et des pompiers victimes de l'incendie du week-end dernier, à Gretzenbach (SO).

Au Conseil des Etats, c'est le démocrate-chrétien schwyzois Bruno Frick, qui succède à Fritz Schiesser (PRD/GL) au poste de président.