«J'aime vivre dans une ville très mélangée comme Genève où chacun amène ses habitudes et sa manière de penser. Mais c'est à nous qui venons vivre en Suisse de nous adapter. Moi, j'essaie de ressembler aux gens d'ici, je ne grille pas mes sardines sur mon balcon, je ne fais pas de bruit la nuit et je dis bonjour à ceux qui me disent bonjour! Les premières années, c'est plus difficile, on est vraiment un étranger de m…, et puis, petit à petit, on prend le rythme, on s'intègre et, aujourd'hui, je ne peux pas me plaindre des Suisses que je fréquente, bien au contraire.

»Ce que j'apprécie surtout ici? Euh…, la politesse et, pour mes enfants, le système de santé qui fonctionne beaucoup mieux que chez nous.

»Quant à cette initiative, je la trouve ridicule! Au Portugal, avec les Africains, nous avons beaucoup plus de 18% d'étrangers. Je serais tout à fait opposé à ce qu'on les renvoie: nous les avons exploités pendant cinq cents ans, ils doivent pouvoir vivre avec nous.»

Propos recueillis par I. G.