La vie de l’homme qui est tombé samedi dans le Parc aux ours et y a été attaqué, un handicapé mental de 25 ans, n’est pas en danger a indiqué dimanche, le directeur du parc, Bernd Schildger. Mais l’ours qui l’a attaqué et qui a reçu une balle d’un policier est en revanche plus mal en point. Il n’est pas encore certain qu’il survive.

L’ours sous observation

L’ours Finn est sous observation constante, a expliqué M. Schildger. Il a reçu le tir dans le flanc droit. Au vu de la situation dramatique, la décision du policier de faire usage de son arme était la bonne, a souligné M. Schildger.

Sécurité en question

Quant au dispositif de sécurité du parc, la question d’une éventuelle adaptation reste ouverte, a déclaré le directeur de la sécurité de la ville de Berne Reto Nause. Cela dépendra notamment des résultats de l’enquête de police. Il reste qu’il est difficile de réussir à se prémunir complètement contre une intrusion volontaire dans l’enclos.

Chute de 4 mètres

On ignore pourquoi le jeune homme s’est retrouvé sur le mur du parc, samedi vers 16h10, indiquent l’office cantonal des juges d’instruction et la police cantonale bernoise dans un communiqué. Il est tombé dans l’enclos après une chute de 4 mètres. Selon des témoins, il aurait gravi les escaliers des bords de l’Aar avant d’escalader le mur du parc.

L’ours Finn s’est jeté sur le malheureux. Autour du parc, les personnes qui ont assisté à la scène ont crié et jeté des objets pour éloigner l’animal. Le jeune homme «était couvert de sang» ont raconté des témoins.

Dans son refuge

Alertée, la police s’est rapidement rendue sur place. Un policier a du tirer sur le plantigrade. Blessé, l’ours âgé de 4 ans a lâché sa proie et s’est retiré dans son refuge, où le gardien l’a enfermé. Les pompiers et des sauveteurs de la police ont alors pu pénétrer dans l’enclos et secourir le jeune homme.

Le jeune homme a été hospitalisé, tandis que Finn était confié à un vétér inaire.

Objet de polémique

Le nouveau Parc aux ours a été ouvert il y a moins d’un mois, le 25 octobre dernier. Il est agrémenté d’arbres, de cavernes et d’une zone à l’abri des regards, il est situé sur les bords de l’Aar, à côté de l’ancienne Fosse aux ours. Celle-ci est désormais dévolue à l’accueil des visiteurs.

Ce nouveau parc a fait l’objet d’une polémique à Berne en raison d’un important dépassement de budget. Au lieu des 14,5 millions de francs prévus au départ, la facture finale devrait s’élever à plus de 23 millions de francs.