Plus que jamais déterminé à décrocher l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2018 pour Genève, le comité «GE JO 2018» a mis à jour l'étude de faisabilité de son projet, apprenait-on hier sur le site http://www.tdg.ch.

Par rapport à la précédente version du document datée de mars, celle-ci exclut la variante d'une candidature franco-suisse tout en préconisant des collaborations ponctuelles. Elle précise aussi la liste des sites pris en compte par le comité pour organiser les épreuves sportives. Axé sur une coopération avec les cantons de Vaud, du Valais et la France voisine, le projet table toujours sur Crans-Montana pour le ski alpin, sur une patinoire de vitesse provisoire à Palexpo (LT du 27.06.2008), et sur les sites de La Plagne en Isère ou de Saint-Moritz pour le bobsleigh. Le ski acrobatique est prévu au Portes du Soleil ou aux Contamines (France) et le snowboard à Leysin. La vallée de Joux reste le site de prédilection pour le ski de fond, le biathlon et le saut à ski, avec à la clé, la construction d'un tremplin.

Alors qu'il avait été envisagé d'organiser le curling à Beaulieu à Lausanne, le comité opte pour la patinoire des Vernets à Genève. La cité de Calvin accueillera aussi le patinage artistique (Palexpo). Les compétitions de hockey seront réparties entre les deux villes: à Malley à Lausanne et dans un centre multisport qui reste à construire à Genève.

Reste à savoir si ces options seront reprises par les six groupes de travail qui travaillent depuis plusieurs mois pour affiner le projet du comité. Ils devraient livrer leurs conclusions courant novembre.