Johanna Gapany peut-elle devenir la toute première sénatrice du canton de Fribourg? Cette éventualité qui paraissait totalement improbable il y a encore quelques semaines ne l’est plus du tout. Le 20 octobre, lors du premier tour de l’élection au Conseil des Etats, la jeune PLR a créé la surprise, terminant en troisième position avec le bon score de 19 500 voix. La Gruérienne a décidé de se maintenir pour le second tour, mettant sous pression le tandem sortant, Christian Levrat (PS) et Beat Vonlanthen (PDC), qui a longtemps semblé intouchable.

«Elle a fait la meilleure campagne»

«Des dix candidats du premier tour, Johanna Gapany est sans aucun doute celle qui a mené la meilleure campagne, visible, moderne, dynamique, profitant aussi peut-être du fait d’être la seule femme», analyse un observateur de la vie politique fribourgeoise. Il ajoute qu’elle a également su se montrer «habile», notamment «en justifiant sa candidature au second tour par la volonté d’offrir un choix aux Fribourgeois et en n’attaquant pas ouvertement l’un de ses adversaires».