La nomination de Joseph Bonnemain à la tête du diocèse de Coire, ce début d’année, soulève une vague d’espoir dans la communauté catholique alémanique: il apparaît comme l’homme providentiel pour apaiser un évêché à l’histoire mouvementée.