La journaliste et présentatrice Esther Mamarbachi quitte le service public, a annoncé la RTS jeudi matin dans un communiqué. Après 22 ans de bons et loyaux services, la journaliste s’oriente vers «un nouveau défi professionnel».

«Ce qui motive mon départ n’est pas l’envie de quitter la RTS, mais plutôt celle de saisir un nouveau défi, explique Esther Mamarbachi au Temps, précisant qu’elle ne peut pas encore en dire plus. J’ai encore dix ans de vie professionnelle devant moi, une très belle opportunité s’est offerte et je l’ai saisie.»

«A chaque départ, de l’émotion»

Ces adieux, cette fois-ci, se sont faits loin des caméras. Depuis deux ans, la journaliste avait repris les rênes de la rubrique politique du département de l’actualité de la RTS. «A chaque départ il y a de l’émotion. Quand j’ai quitté le "19h30" et "Infrarouge", j’ai pu faire mes adieux à l’antenne. Aujourd’hui je suis dans un autre rôle mais je me réjouis de pouvoir retrouver mes collègues et fêter mon départ avec eux, car maintenant, nous avons y droit!»

Arrivée en 1999 à la télévision après avoir commencé sa carrière dans la presse écrite au sein de la rubrique politique du Journal de Genève puis du Temps, Esther Mamarbachi a présenté le «19h30» pendant cinq ans avant de devenir productrice et animatrice de l’émission de débat du mercredi soir, «Infrarouge».

A l’aube de son départ, la journaliste souhaite saluer son équipe composée «d’une dizaine de personnes formidables» entre Genève, Zurich et Berne. «Je les ai averties avec beaucoup d’émotion, nous explique-t-elle. Nous avons œuvré pendant cette période particulière de la pandémie et je quitte aujourd’hui une grande partie de ma famille professionnelle et des amis qui me sont chers.»