Les députés genevois se préparent à parler impôts. Deux initiatives fiscales de la gauche ont été renvoyées en commission législative jeudi au Grand Conseil.

Le premier texte, qui propose la «suppression de cadeaux fiscaux au profit des très hauts revenus», veut compenser la baisse d'impôts de 12% acceptée par les Genevois en 1999. Le second vise à assujettir les contribuables dont la fortune dépasse 1,5 million à un impôt de solidarité. Le ministre des Finances, David Hiler, a rappelé que le Conseil d'Etat le jugeait difficilement applicable.

Les initiatives sont soutenues par les socialistes et par les Verts. Ces derniers leur reconnaissent une fonction salutaire «d'épée de Damoclès» en attendant les propositions du gouvernement sur la réforme de l'Etat.