Attendu de longue date, Dieudonné M’Bala M'Bala s’est finalement présenté au Tribunal de police de Genève ce lundi matin. A-t-on assisté au procès de l’antisémitisme et du négationnisme ou, au contraire, à celui de l’humour et de la liberté d’expression? Dans la salle d’audience, chaque partie a fermement défendu sa version. D’un côté, le Ministère public et la Cicad (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation), partie plaignante, de l’autre, l’humoriste et polémiste français de 55 ans, assisté de trois avocats.