C’est aux abords du stade de football du Wankdorf que Julia Steinberger, auteure principale du dernier rapport du GIEC, a collé, mardi et pour la première fois, une main sur une route très fréquentée de la capitale, comme le veut l’action de Renovate Switzerland. Avec une douzaine d’activistes, la professeure de l’Université de Lausanne a bloqué la circulation pendant de nombreuses minutes.