Les jumelles suisses de 6 ans, disparues depuis le 30 janvier, «étaient sur le bateau» pour la Corse qu’a pris leur père, retrouvé mort depuis, a indiqué mercredi le procureur de la République de Marseille (sud de la France), évoquant trois témoins.

«On sait depuis hier (mardi, ndlr) par des passagères du bateau entre Marseille et Propriano (Corse-du-Sud, ndlr) qu’il était avec ses petites filles», a déclaré le procureur Jacques Dallest, lors d’un point de presse au Palais de justice de Marseille.

Deux passagères, ainsi que la voisine de cabine du père et des jumelles, sont les témoins évoqués par le représentant du parquet.

«La voisine de cabine explique qu’elle a entendu des pleurs d’enfant dans la soirée et qu’un peu après, elle voit les petites filles et elle en reconnaît une formellement», a-t-il expliqué, précisant que le père et ses jumelles avaient pris place à bord du navire baptisé «Scandola» de la Compagnie méridionale de navigation (CMN). Cette voisine de cabine affirme ensuite avoir «vu les deux petites filles dans l’aire de jeux du bateau».

Les enquêteurs perdent la trace des fillettes après la traversée, même si un témoin, «un homme âgé», à Propriano, affirme «avoir vu de loin descendre à pied un homme et deux enfants», sans être en mesure d’identifier les petites filles. Selon les premiers éléments de l’enquête, le père des fillettes n’était jamais allé en Corse auparavant.

Personne n’a revu les deux petites filles blondes depuis le 30 janvier vers 13h00, près de la maison de leur père à Saint-Sulpice, près de Lausanne.