Le syndicat Unia Transjurane a dénoncé vendredi un cas de dumping salarial sur un chantier à Porrentruy, raconte l’ATS. Six ouvriers étrangers employés par une entreprise polonaise travaillent pour 10 euros de l’heure au lieu des 24 prévus par la convention collective.

Cette société se fait passer pour un indépendant pour rénover la toiture d’une maison classée monument historique, précise le syndicat.

La commission paritaire a demandé à cette entreprise, qui agit sur mandat d’un promoteur bâlois ,de se mettre à jour d’ici à mercredi faute de quoi le chantier sera bloqué. Unia estime que ce cas illustre l’absence de mesures véritablement efficaces contre les faux indépendants.