La transparence en matière de financement de la vie politique poursuit son chemin en Suisse. Alors que le parlement fédéral, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Schwytz, le Tessin ou plus récemment Vaud ont déjà légiféré, les Jurassiens seront appelés à se prononcer dans les urnes le 13 février. A l’origine de ce scrutin, une initiative populaire déposée en juillet 2020 par le Parti socialiste jurassien (PSJ). Elle s’est vu opposer un contre-projet par le parlement (Grand Conseil) en septembre dernier, soutenu par la majorité de droite (PDC, PLR, UDC).