«Les plaques moins chères». L’intitulé de l’initiative sur laquelle se prononceront les Jurassiens le 15 mai a le mérite de la clarté. Partant du constat que l’impôt cantonal sur les véhicules à moteur est parmi les plus élevés de Suisse – un argument d’ailleurs souvent utilisé par le passé par les pro-bernois pour tenter de convaincre les habitants de Moutier de ne pas rejoindre le Jura, en vain –, elle demande qu’il soit abaissé pour s’approcher significativement de la moyenne nationale.