Le Gouvernement jurassien va intervenir auprès des Chambres fédérales pour que les cantons qui le souhaitent puissent créer leur caisse maladie publique. Le Parlement a accepté mercredi, par 30 voix contre 29, une motion socialiste en ce sens.

L’exécutif devra aussi mener cette démarche auprès de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de la santé. «En acceptant cette motion, nous démontrons que nos autorités prennent en compte les attentes des Jurassiens exprimées à plusieurs reprises», a relevé la motionnaire Josiane Daepp.

Par deux fois, lors de votations fédérales en 2007 et en 2014, les Jurassiens se sont fortement exprimés en faveur d’une caisse unique, a souligné la motionnaire. La députée socialiste a rappelé que le Parlement jurassien avait aussi accepté en 2012 l’initiative populaire «Pour une caisse maladie unique et sociale».

Clivage gauche-droite

Les débats ont débouché comme attendu sur un clivage gauche-droite. Pour le PDC et le PLR, la possibilité offerte aux cantons de créer leur propre caisse maladie cantonale ne résoudrait pas la question de la hausse des primes. Lors du vote, le Parti socialiste (PS), la gauche alternative, les Verts et le Parti chrétien-social indépendant (PCSI) ont fait bloc pour soutenir la motion.

Le Gouvernement avait auparavant recommandé le rejet du texte, estimant que la motion avait déjà été réalisée. «Tous les outils du gouvernement sont mis en oeuvre pour faire entendre la voix des Jurassiens à Berne», a relevé le ministre socialiste de la santé Michel Thentz.

L’initiative populaire «Pour une caisse maladie unique et sociale» n’a pas encore été traitée par la commission de la sécurité et de la santé du Conseil des Etats. Elle demandait au Parlement jurassien d’exercer son droit d’initiative en matière fédérale pour autoriser les cantons à instaurer une caisse maladie unique.