Les équipes d'architectes qui seront chargées de réaliser les arteplages et les «expoparcs» qui leur sont liés ont été sélectionnées par le jury d'experts. La direction de l'exposition doit encore avaliser ce choix et les projets seront présentés à la presse le 2 mars prochain à Genève.

Seize groupes d'architectes, suisses et étrangers, avaient été présélectionnés en septembre dernier. Le jury, présidé par l'architecte new-yorkais Emilio Ambasz, en a finalement retenu quatre: un par arteplage. La créativité et la faisabilité financière et technique ont été les principaux critères retenus pour le choix final.

L'arteplage de Morat, «L'instant et l'éternité» qui traitera de religion et de philosophie, sera construit par un groupe bernois dont fait partie le célèbre architecte français Jean Nouvel qui est le concepteur du Palais des congrès de Lucerne. Celui d'Yverdon-les-Bains, «L'univers et moi», consacré à la vie privée et la famille, sera confié au groupe zurichois Extasia Vehovar & Jauslin. L'arteplage de Bienne, «Pouvoir et liberté», qui recevra les projets sociaux et politiques, revient aux Viennois de Coop Himmelb(l)au. C'est le seul groupe étranger qui a été retenu parmi les sept encore en lice. Enfin celui de Neuchâtel «Nature et artifices», qui accueillera les thèmes de la science du travail et de l'éducation, a été attribué au bureau neuchâtelois Multipack GMS. Le choix concernant l'arteplage mobile du Jura interviendra au mois de juin.

Il faudra cependant attendre le 2 mars pour avoir une idée plus précise des projets retenus et pour voir les premières maquettes des arteplages. D'ici là, deux rendez-vous importants sont déjà agendés pour Expo.01. Mardi prochain, la direction présentera sa conception de la billetterie et le 23 février un séminaire devrait apporter quelques éclaircissements supplémentaires sur le financement de l'expo.

J.-M. B.