Vaud 

La justice stoppe les projets de Holcim au Mormont

Le Tribunal cantonal a admis le recours des organisations environnementales contre l’extension de la carrière d’Eclépens (VD). Le dossier est renvoyé à l’Etat

Le Tribunal cantonal vaudois a admis le recours de diverses organisations de protection de l’environnement contre les projets d’extension de la carrière de Holcim dans le Mormont. La décision du canton, qui octroyait le permis d’exploiter l’extension, est cassée et le dossier est renvoyé au Département du territoire et de l’environnement (DTE) vaudois pour instruction complémentaire et nouvelles décisions, ont annoncé les opposants, qui s’en félicitent.

Les recourants sont des membres de l’Association pour la sauvegarde du Mormont (ASM) ainsi que d’Helvetia Nostra et des sections cantonales du WWF et de Pro Natura. Ils contestent depuis 2016 le projet d’extension de la carrière sur le plateau de la Birette. Celui-ci faisait déjà figure de plan B par rapport à l’extension visée mais plus contestée encore en direction du sommet du Mormont.

Lire aussi: Au Mormont, le groupe Holcim mise désormais sur un plan B

Cette colline, qui surplombe la gare d’Eclépens (VD), d’un riche patrimoine naturel et archéologique, est exploitée depuis des années par le groupe cimentier, qui lui donne une importance stratégique dans son dispositif suisse. Holcim devra donc patienter avant une éventuelle nouvelle étape d’exploitation.

Holcim confiant

«Nous remettons l'ouvrage sur le métier, déclare François Girod, le directeur de la cimenterie d'Eclépens, interrogé par Le Temps. Le dossier doit être complété sur certains points, cela sera fait et nous sommes confiants dans la possibilité d'aboutir.» 

Publicité