Elle avait jusqu’ici tout gagné: de la mise en œuvre de la directive de l’UE sur les armes en mai 2019 au contre-projet relatif à l’initiative sur les entreprises responsables en novembre 2021, Karin Keller-Sutter avait remporté toutes ses campagnes de votation. Ce dimanche pourtant, la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a enregistré ses deux premières défaites. C’est la fin de l’état de grâce.

Lire aussi: Un camouflet au Conseil fédéral sur l’identité numérique